La crise du quart de vie

La crise du quart de vie

Tout va bien, et puis un jour, tout va mal,

Le pilote automatique de la vie se désenclenche,

On commence à douter, à tout remettre en question,

A se remettre en question.

On se pose mille questions.

 

 « Ai-je fait le bon choix de carrière ? »

Ai-je fait les bonnes études ?

Suis-je avec la bonne personne ?

Suis-je au bon endroit ?

Qui suis-je ?

 

Désillusion !

Toute votre vie on vous a dit que « si vous aviez de bonnes notes »

Vous pourriez tout faire dans votre vie,

« Si vous aviez votre bac voire même un bac+X années »,

Vous auriez un bon travail.

 

Mais la réalité fait mal,

Et les bonnes notes ne suffisent pas,

A oublier,

Ce travail en non-sens complet,

Ce manque d’utilité,

Ce burn-out, bore-out ou brown-out,

Ces managers/collègues toxiques.

 

Alors on essaie de faire l’autruche

De se convaincre que ça va passer,

Mais plus on attend,

Pire c’est.

On perd d’abord confiance en soi,

On perd ensuite en estime de soi.

Et puis on n’arrive plus à rien faire.

 

Cette crise, je la connais bien,

Je l’ai vécue.
Douloureusement.

En 4 étapes.

 

L’impasse.

Cette impression d’être coincé.e dans une voie, dans une vie qui n’est pas la notre.

Le retrait.

Ce besoin irrepréssible de se distancer de tout ce qui implique une contrainte, une pression (travail, couple, famille)

L’exploration.

Cette quête de sens, cette quête de soi.

La reconstruction.
La création d’un nouvelle équilibre en accord avec ses valeurs et en alignement avec soi.

 

La seule façon de s’en sortir

C’est de la reconnaître,

De la comprendre,

Et de la prendre à bras le corps.

 

Elle ne disparaitra pas toute seule,

Elle cherche à vous réveiller,
A vous questionner,

A vous faire aller dans une direction qui est tout autre,

Qui est meilleure pour vous.

 

Alors arrêtez la politique de l’autruche

Et prenez soin de vous,

Ecoutez votre petite voix intérieure.

 

N’ayez pas honte, ne culpabilisez pas,

Ce n’est pas parce que « vous avez eu la chance de faire des études »,

Que vous n’avez pas le droit de la vivre !

 

2 jeunes sur 3 la vivent entre 23 et 33 ans.

C’est OK.

On la surmonte.

En se trouvant et en en parlant.

 

Pour aller plus loin, tu peux visionner gratuitement mon atelier virtuel sur YOUTUBE à ce sujet en cliquant ici :

👉 https://www.youtube.com/watch?v=2JX3Ymo8VUo&feature=youtu.be

Chaque jour j’envoie un message inspirant directement à mes abonnés privés (+300 personnes) pour les aider à trouver leur voie et vivre une vie à leur image en 2020 !

👉 Inscris-toi ici pour ne pas manquer le message de demain, c’est gratuit et tu peux te désinscrire à tout moment :

A demain dans mes emails privés,

Manon, Coach De Vie

 

Manon

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :