Est-il trop tard, pour savoir qui l’on est, passé la vingtaine ?

Est-il trop tard, pour savoir qui l’on est, passé…

La vingtaine c’est la période où l’on perd l’insouciance, ça y est, on rentre dans la cour des « grands », celle pour laquelle on a travaillé si dur toute notre jeunesse :  devenir adulte, être libre, « gagner sa vie », retrouver son indépendance.

Ce devrait être une période magnifique : celle où l’on se libère des codes familiaux, celle ou l’on expérimente, celle on l’on peut enfin devenir qui l’on est vraiment sans avoir peur des réprimandes ou du jugement.

Pourtant, bon nombres de jeunes se cherchent et entrent à cette même période, non pas dans une phase d’euphorie, mais plutôt de déprime. Ils sont en réalité, en quête, ou bien en crise : en quête d’eux-même, en quête de sens, en crise identitaire.

« Que vais-je faire de ma vie ? », « Qui suis-je ? », « Quel est mon talent ? », « Quel est le sens de ma vie ? », « A quoi je contribue ? », « Qu’est ce que je fais là sur cette terre ? ». Toutes ces questions qui trottent dans leurs têtes les ramènent à un enjeu majeur : réussir à se connaître soi-même.

Le vrai problème des jeunes, ce n’est pas comme les grandes institutions essayent de nous le faire croire : « le taux de chômage » ou encore « ces millénials qui veulent tout tout de suite ».

Non, le problème est beaucoup plus complexe, profond, intrinsèque.
Le problème c’est qu’une génération toute entière a grandie sans savoir une chose essentielle : pour trouver un travail qu’on aime, pour vivre une vie épanouissante, pour trouver le bon partenaire, il est d’abord INDISPENSABLE de se connaître soi-même !
Savoir comment chacun d’entre nous fonctionne, reconnaître ce qu’on sait faire facilement par rapport aux autres, et comprendre que chaque individu a un fonctionnement et des aspirations qui lui sont propres : c’est le grand challenge des millénials.

Celui d’arrêter de vouloir rentrer “à tout prix” dans certains codes ou fonctionnements qui ne sont pas les leurs, celui d’arrêter de vouloir y faire rentrer les autres.

La raison pour laquelle tant de jeunes sont en crise identitaire, c’est parce qu’on ne leur a pas expliqué ce fonctionnement unique qui est le leur.

On leur a dit, dès le plus jeune âge, dès l’école primaire, de rentrer dans les codes de société, dans la bonne intelligence, puis, dans le bon métier, aux grandes débouchés. On leur a dicté ce qu’il était bon de penser, de faire, ou de ne pas faire. Mais tout cela ce sont des codes qui vont à quelques uns, pas à tous.

Pas aux introvertis, pas aux hypersensibles, pas aux atypiques,et certainement pas à toutes celles et ceux qui ont besoin de sens, de contribuer, d’aider, de créer, d’innover, voire même de changer le monde !

Alors toutes ces personnes ont grandi en se culpabilisant et en s’auto-flagellant de ne pas être « normaux », soit en ne souhaitant pas prendre pleinement leur rôle d’adulte, soit en développant de l’anxiété ou de la dépression.

Apprendre à se connaître, c’est salvateur, cela donne du sens, du sens à nos actions, du sens à nos ressentis, du sens à nos décisions et cela rend nos relations humaines beaucoup plus bienveillantes.

C’est pouvoir faire le choix d’aller là où notre cœur nous guide, en faisant fi des codes de société et c’est réussir à exploiter pleinement ses talents ou aptitude innées sans aposer de label ou d’étiquette sur tel ou tel métier.

Pour ma part, apprendre à me connaître à clairement changé ma vie :J’ai quitté le monde du marketing et de l’entreprise qui ne convenaient pas du tout à ma personnalité introvertie et hypersensible. J’ai créé mon job sur-mesure et je gère mon emploi du temps comme je le souhaite pour faire face à mon grand besoin de liberté et d’autonomie. Et j’ose faire des choses dont je me serais sentie encore incapable il y a seulement 2 ans, comme écrire, faire des vidéos ou encore créer des formations en ligne, car je connais enfin ma valeur, mes talents et je crois enfin en moi.
Alors si vous vous trouvez dans cette situation, je n’ai qu’une chose à vous dire : la réponse est en vous, allez la chercher !

Que vous ayez 20, 30, 40 ans ou plus, il n’est jamais trop tard pour apprendre à se connaître.

Au contraire ! C’est le bon moment. C’est maintenant ! Let’s go !

Pour allez plus loin & découvrir ma formation sur la connaissance de soi, clique icihttps://manon-aunay-coach.thinkific.com/courses/orientation-connais-toi-toi-meme

Chaque jour j’envoie un message inspirant directement à mes abonnés privés (+300 personnes) pour les aider à trouver leur voie et vivre une vie à leur image en 2020 !

Inscris-toi ici pour ne pas manquer le message de demain, c’est gratuit et tu peux te désinscrire à tout moment :

A demain dans mes emails privés,

Manon, Coach De Vie

 

Manon

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :